Capital 8

Passé le désamiantage d’un bâtiment des années 60 - 70, le défi portait sur la transformation de cet ennuyeux vis à vis de plusieurs façades, ingrates et mal vécues par les riverains, dont une façade sud développée sur de plus de 100 m de long.
Le nouveau concept de façade établit une autre relation de voisinage. Sachant qu’il était impensable de démolir des niveaux, la stratégie déployée vise à redonner une proportion par la mise en tension de la « barre » et la dématérialisation des deux derniers étages. La trame de la façade passe ainsi de 1,5 m à 3-6 m. Par ce jeu mathématique, et à la faveur du changement de module, une nouvelle échelle voit le jour. La nouvelle façade, très dessinée et très technique, ne présente aucune allège et intègre les unités de traitement d’air. Gagnant 70 cm en épaisseur à l’intérieur, elle crée un recul, une distance de courtoisie pour les riverains. La dématérialisation des deux derniers niveaux s’opère grâce à des ventelles de verre qui, offrant des vibrations esthétiques le jour, ont l’élégance de disparaître la nuit bien que l’ensemble de la façade soit finement mis en lumière par un dispositif de led.

  • Programme : Immeuble de bureaux - restructuration lourde. .
  • Lieu : rue Murat-rue Monceau-rue Lancereaux-rue Messine, Paris 8.
  • Calendrier : Livraison 2005.
  • Client : Unibail Developement.
  • Coût : 114.3 M € h.t.
  • Surface : 73 330 m² .
  • HQE : HEQ® procedures (High Environmental Quality).
  • Categorie(s) : Bureaux, Restructuration.
  • Phase : Livré.
  • Distinction : Grand prix SIMI 2005 innovation technique.